La boîte à merveilles-correction du contrôle continu-chapitre XII

La boîte à merveilles-correction du contrôle continu-chapitre XII:

la boîte à merveilles

Dans cet article on va corriger le contrôle continu du chapitre 12:

A- Compréhension:

  1. Situation du passage:  Un matin où flottait dans la maison un air nouveau et où tout le monde chantonnait, Allal El Yacoubi vint s’enquérir de la santé de Sidi Mohamed. Rassuré, il s’en alla informer le fqih. C’est alors que Zineb vint annoncer le retour de Maâlam Abdeslem qu’elle venait d’apercevoir près de la mosquée de bigardier.En effet un peu plus tard, le père du narrateur rentra chez lui chargé de deux poulets et de diverses provisions. Alors que Lalla Zoubida rangeait ses richesses, Sidi Mohamed raconta à son père les événements passés pendant son absence. Priant son ami Driss de monter chez lui,  Maâlam Abdeslem prit connaissance du divorce de Moulay Larbi ave la fille du coiffeur. Maâlam Abdeslem bénit cette séparation et Sidi Mohamed bercé par la conversation des deux hommes, sortit sa boîte à merveilles et se laissa emporter par le sommeil.
  2. Le genre du roman : c’est une autobiographie.
  3. Le narrateur garde un doux souvenir de Zhor parce qu’elle avait u petit visage très maquillé, des vêtements de couleur voyante et qu’elle avait fini par s’asseoir à côté de lui.
  4. Zineb vient annoncer le retour de Maâlam Abdeslem à Lalla Zoubida.
  5. Driss El Aouad annonce au père du narrateur le divorce de Moulay Larbi avec sa seconde épouse, la fille du coiffeur.
  6. La première femme de Moulay Larbi est Lalla Aicha, Moulay Larbi s’est marié une deuxième fois parce que ses affaires prospéraient et qu’il voulait avoir un  enfant.
  7. C’est Salama la marieuse professionnelle qui s’est occupée de chercher la seconde épouse pour Moulay Larbi.
  8. Le père du narrateur est contre la polygamie : ” Louange à  Dieu! … Moulay Larbi a goûté au fruit  amer de l’expérience, le voici de nouveau parmi les hommes normaux, il convient d’en louer le Seigneur”.
  9. La figure de style utilisée est l’exagération.

B- Production écrite:

Sujet 1:

Pistes à exploiter à partir du roman: Le mariage de Lalla Khadija avec son mari Othman, les malheurs de Moulay Larbi avec la fille du coiffeur, le couple Moulay Larbi/ Lalla Aicha et le couple des parents du  narrateur.

Sujet 2:

Plan à suivre :

Les causes de la polygamie.

Les conséquences de la polygamie.

Les solutions pour dépasser ce phénomène social.

 

Consulter cet article sur la polygamie.

Revenir aux questions.

La boîte à merveilles-Contrôle continu-chapitre XII

La boîte à merveilles-Contrôle continu-chapitre XII:

la boîte à merveilles

Dans cet article on va vous présenter le contrôle continu du chapitre 12:

A- Question de compréhension:

  1. Situez le passage.
  2. A quel genre appartient le roman?
  3. Pourquoi le nom de Zhor rappelle-t-il au narrateur un doux souvenir?
  4. Qu’est ce que Zineb vient annoncer à Lalla Zoubida?
  5. Qu’est ce que Driss El Alouad annonce à Maâlam Abdeslem?
  6. Qui est la première femme de Moulay Larbi?
  7. Qui est le personnage qui a joué un rôle décisif dans le second mariage de Moulay Larbi?
  8. Quel avis a le père du narrateur sur la polygamie?
  9. Quelle est la figure de style utilisée dans : ” elle se lamenta, prit à témoin de son infortune le ciel, la maison, la noble communauté islamique”.?

B- Production écrite:

Sujet 1:

Que pensez vous de l’institution du mariage? Donnez des exemples à partir de l’oeuvre au programme.

Sujet 2:

Etes vous ou pour la polygamie? Justifiez votre position en donnant des exemples.

Avant de voir la correction asseyez de faire un effort et répondre aux questions.

Voilà le lien de la correction du contrôle continu du chapitre 12.

La boîte à merveilles- chapitre2 correction

La boîte à merveilles- chapitre2 correction :

la boîte à merveilles

Dans cet article on va corriger les questions de compréhension du chapitre2 de La boîte à merveilles:

  1. Le matin était consacré à la révision des chapitres du coran appris depuis l’entrée au Msid.
  2. La mère du narrateur s’appelle Lalla Zoubida.
  3. Lalla Aicha est une Cherifa qui a rendu visite à Lalla Zoubida et lui a conseillé de se rendre à Sidi Ali Boughaleb pour soulager ses maux.
  4. Le portrait de Lalla Aicha: Elle est plus large que haute, la tête reposant diorectement sur le tronc, des bras courts.
  5. le champ lexical de la promenade vers Sidi Boughaleb: marchaient à tout petits pas, …je les devançais, … elles me rattrapaient, …  tous les trois pas,elle marchait lentement, ce voyage, … nous traversâmes des rues.
  6. Les péripéties du voyage peuvent se résumer dans les murs sales auxquels il ne fallait se frotter et aux ânes dont il fallait éviter la proximité.
  7. Une fois arrivé à Sidi Boughaleb, la mère pris un peu d’eau et en aspergea son enfant en marmonnant de vaques prières et arrivant devant le catafalque, Lalla Aicha et Lalla Zoubida entrèrent dans un délire sacré.
  8. Non, les vértus attribués à Sidi Boughaleb ne se concrétisent pas puisque le narrateur au lieu d’être guéri y est griffé à sang par un gros matou.
  9. Le cérémonial des matinées à Dar Chouafa est le suivant: les habitants de réveillent chacun à son rythme et échangent des salutations d’usage.
  10. Sidi Mohamed reçoit deux beignets qui lui sont offerts par Fatma.
  11. La famille du narrateur et d’origine montagnarde et le métier de son père est tisserand.
  12. Les employés du père du narrateur sont un vieil ouvrier qui aidait le père sur le métier et Driss, le teigneux qui garnissait les canettes et faisait les commissions.
  13. Ce qui montre que la famille du narrateur est assez aisée sont les dépenses domestiques du foyer qui étaient relativement importants et aussi le fait que la famille mangeait la viande trois à quatre fois par semaine.
  14. Rahma donna un cabochon de verre à facettes que le narrateur ajouta aux trésors de sa boîte à merveilles.

Révisez aussi les autres chapitres :